Recherche :   
     
Vendredi 28 novembre 2014; 16h 29min. 28sec   
 

Accueil
Recherche
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
PROGRAMME SEMAINE
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
CALENDRIERSéminaires
SEMINAIRES EHESS
LANGAGESduRELIGIEUX
ANTHROPO LINGUIST
PUISSANCE DIVINE
IMAGES ET SHS
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
TOUT SUR LE MASTER
Master 1 Anthropo
Master 2 Anthropo
SOUTENANCES MASTER
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
LE CONTRAT DOCTORAL
DOCTORAT EHESS
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
L'EHESS A TOULOUSE
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
TOUT SUR LE LABO
LE CENTRE ANTHROPO
ETHNoINFO IN ENGLISH
THE CAS HOMEPAGE
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
BIBLIOTHEQUE ETHNO
CATALOGUE DU CONTE
LE GREMOC
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
SEMINAIRE GENERAL
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
Publications :
LES ANTHROPOLOGIQUES
PLANTES DE MONTAGNE
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
LES ENSEIGNEMENTS
Ethno INDE-ASIE
Ethno du JAPON
L'EFEO à Toulouse
Ethno de l' EUROPE
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
Bourses Financements
Soutenances thèses
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
ARCHIVES CONFERENCES
ARCHIVES SEMINAIRES
ARCHIVES JOURNEES
ARCHIVES COLLOQUES
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
CHERCHEURS EN POSTE
THE RESEARCH TEAM
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
Nicolas ADELL
NA - English version
Jean-Pierre ALBERT
JPA -English version
Marl. ALBERT-LLORCA
MAL- English version
Patrick AUFFRET
Dominique BLANC
DB - English version
Bénédicte BONNEMASON
Anne BOUCHY
AB - English version
Noria BOUKHOBZA
NB - English version
Marine CARRIN
MC - English version
Jean-Pierre CAVAILLE
Jérôme COURDURIES
JC - English version
Francis DUPUY
FD - English version
Nicolas ELLISON
NE - English version
Agnès FINE
AF - English version
Djallal G. HEUZE
Fabienne MARTIN
FM - English version
Stéphanie MULOT
SM - English version
Patrick PEREZ
PP - English version
Yves POURCHER
Valérie ROBIN
VR - English version
Guillaume ROZENBERG
GR - English version
Sébastien ROUX
Claudine VASSAS
CV - English version
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
CHERCHEURS ASSOCIES
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
P.BABOULET-FLOURENS
Alain BALLABRIGA
Emilie BARRAUD
Anny BLOCH-RAYMOND
Wilfried BIVEGHE
Josiane BRU
Anna CARBONNEL
Jacques CAROUX
Maryse CARRARETTO
Patrizia CIAMBELLI
Stéphane COURANT
Félicie DROUILLEAU
Ariela EPSTEIN
Cécile GUILLAUME-PEY
Lidia GUZY
Mélanie JACQUEMIN
A. KEDZIERSKA MANZON
Jérôme LAMY
Nicolas MERVEILLE
Catherine MONNOT
Annie PARADIS
Emilie PONTANIER
Bénéd. RIGOU-CHEMIN
Sandrine RUHLMANN
Brigitte SEBASTIA
Katerina SERAIDARI
Alexandre SOUCAILLE
Harald TAMBS-LYCHE
Jeanne TEBOUL
Slimane TOUHAMI
Balladine VIALLE
Carole VICHÉ
Vanessa ZARATTIN
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
LES ATER
LES ALLOCATAIRES
LES DOCTORANTS
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
VIDEOS COLLOQUES
Arch. AUDIOVISUELLES
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
Journee Lévi-Strauss
Anthropologie Santé
Quartiers Migrations
Santé et Mobilités
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
VIDEOS ENTRETIENS
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
Cambridge Ancestors
Anthropo critique
JL.Amselle-IDENTITES
D.Dehouve-INDIENSMex
R.Hamayon-CHAMANISME
D.Sperber -COGNITIF
G.Toffin - HIMALAYA
T.Yacine - BERBERES
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
SEMINAIRES EHESS
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
Ph.Descola - NATURE
M.Godelier-ANTHROPO
JF.Gossiaux-BALKANS
D.Hervieu-L-RELIGION
C.Severi - MEMOIRE
Sélection de sites
Contact
Statistiques
Infos légales

 

 

 


Les chercheurs associés au Centre d'Anthropologie 
______________________________

Katerina SERAIDARI

Docteur en Anthropologie

Membre associée au LISST -
Centre d'Anthropologie Sociale

Membre du comité de rédaction de la revue Balkanologie

k.seraidari[at]infonie.fr



Site web : [lien]

Dans le cadre de son doctorat, elle s’est intéressée à trois questions : la définition de la sacralité de l’icône ; la construction de l’identité sexuelle à travers les fêtes religieuses ; et les liens entre politique, religion et nationalisme. Par culte des icônes, elle définit la gestuelle, les attitudes morales, les légendes, les pratiques dévotionnelles et les croyances auxquelles les dévots ont recours afin de construire une relation privilégiée avec l’objet “icône”. L’analyse de ces interactions montre l’importance des icônes en tant que médiatrices des rapports sociaux. Si le culte des icônes traduit et produit des relations de différenciation à l’intérieur de la famille et de la communauté, il est également générateur d’unité ; il suffit de sortir du domaine des négociations entre acteurs sociaux au niveau local, pour constater que ce culte intervient dans la construction de modèles d’agrégation à l’échelle nationale. Le culte des icônes révèle ainsi la manière dont le projet de l’État-nation grec s’appuie sur le domaine du religieux. Dans ce cadre, les fêtes religieuses sont à la fois une arène, où la compétition entre acteurs sociaux s’exprime, et un lieu de consensus, où la “mythologie” nationale se réactive périodiquement.

Le modèle d’identification nationale lié au culte orthodoxe se trouve, néanmoins, contesté par ceux qui, quoique non orthodoxes, participent de la nation grecque. Après ce travail doctoral centré sur la Grèce et le christianisme orthodoxe, sa recherche s’est élargie, à l’intérieur de ce pays, à l’étude des rapports entre catholiques et orthodoxes et à ce qu’ils révèlent de l’articulation et des tensions entre appartenance religieuse et identité nationale. Dans un deuxième temps, elle a donc analysé les modèles d’identification et les représentations des Grecs catholiques, qui incarnent un point de rencontre entre l’Occident latin et l’“hellénisme oriental”. En contestant la linéarité de l’histoire nationale et l’homogénéité des traditions populaires, puis en séparant le territoire grec en deux parties, les érudits catholiques parviennent à dissocier “mythologie” nationale et réalité locale, tout en valorisant la seconde aux dépens de la première.

Avec le nouveau terrain qu’elle a commencé à Bruxelles en septembre 2009, elle s’est orientée vers l’analyse des relations entre les Grecs et les Turcs, qui habitent cette ville souvent présentée comme le “cœur de l’Europe”. Trois postures comportementales caractérisent leurs rapports :
a) l’affinité (envie de collaboration, pratiques de solidarité, discours de fraternité, revendication de ressemblances) ;
b) la confrontation (discours d’hostilité, phénomène de réserve et pratiques d’évitement) et
c) l’indifférence, qui présuppose que la relation entre Grecs et Turcs n’est considérée ni comme problématique ni comme privilégiée.
Dans le cas des Grecs et des Turcs de Bruxelles, le choix de la posture d’affinité a souvent été basé moins sur des convictions (ces peuples partagent certains traits culturels) que sur un sentiment de nécessité (les deux groupes subissent le même rejet et les mêmes difficultés dans ce nouvel environnement). Depuis 1999, le climat de détente entre la Grèce et la Turquie et les initiatives (au niveau politique, économique, scientifique et artistique) prônant la réconciliation entre les deux peuples, font que l’adoption de la posture d’affinité peut même être perçue comme “politiquement correcte”. Son institutionnalisation reflète les changements dans les rapports entre les deux groupes dans Bruxelles. Si la solidarité, dans un premier temps, était liée à la condition ouvrière, aux relations de voisinage et au fait d’habiter les mêmes quartiers populaires, la donne a changé ces dernières années : les partis politiques grecs et turcs, l’Union européenne et les Associations bruxelloises sont de nouveaux acteurs pour qui la solidarité ne peut pas être dissociée de la question de la gouvernementalité. Si la tendance actuelle est d’adopter la perspective pragmatique de l’Union Européenne qui pousse ces États voisins (la Grèce et la Turquie) à établir des relations “gagnant-gagnant”, les acteurs sociaux qui établissaient des rapports “utiles” dans leur quotidien bruxellois les investissaient souvent d’une dimension affective et interpersonnelle. Ces rapports constituaient des pratiques d’appropriation urbaine, tandis que les relations actuelles reflètent des valeurs politiques normatives.


Principales publications

Ouvrages :

Le culte des icônes en Grèce, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, collection « Les Anthropologiques », 2005.
[voir compte-rendu 1 [lien], compte-rendu 2 [lien] et compte-rendu 3 [lien]

“Que sa Grâce soit grande !” Pratiques dévotionnelles et conflits idéologiques dans les Cyclades (en grec), Philippotis, Athènes, 2007.

La ville, la nation et l’immigré. Rapports entre Grecs et Turcs à Bruxelles, Paris, L’Harmattan, Collection “Compétences Interculturelles”, 2012.

Articles principaux :

“La Vierge de Tinos : le coeur sacré de l’État grec”, Archives de Sciences Sociales des Religions, 113, janvier-mars 2001, p.45-59.[Lire l'article: [lien]]

“Rituels scolaires en Grèce : de l’Histoire nationale aux pratiques religieuses locales”, Terrain, 37, septembre 2001, p.139-152. [Lire l'article: [lien]]

“Le rire fait la règle. Politique, histoire et religion en Grèce”, Gradhiva, 33, 2003, p.32-41.

“Autochtones et émigrés dans une île grecque. Enjeux identitaires pour ceux qui vivent sur des territoires différents”, Revue du Nord : "Territoires, Frontières, Identités. Concordances et discordances dans le monde d’hier et d’aujourd’hui", 18, 2004, p.157-170.

“Approches du religieux dans la Grèce contemporaine”, Ethnologie Française, 2005-2, "Grèce. Figures de l’altérité", p. 329-333.

“Mourir et renaître en Grèce : quand les femmes cuisinent les kolliva”, Terrain, 45, septembre 2005, p.153-166.

“Quand les femmes grecques, turques et chypriotes agissent pour la paix”, Nouvelles Questions Féministes, 2008, 27, 3, p.57-71.

“Private space and public performance: Questioning the notions of sociability and ownership in a Greek religious festival”, Journal of Mediterranean Studies. History, culture and society in the Mediterranean World, 18, 1, 2008, p.63-78.

“Objects of cult, objects of confrontation: Divine interventions through Greek history”, History and Anthropology, 20, 3, 2009, p.289-307.

“Compétition entre Orthodoxes et Catholiques. La production du sacré dans une île grecque”, Ethnologie Française, 2010-1, p.151-160.

“Transactions commerciales et relations sociales entre Grecs et Turcs de Bruxelles”, Brussels Studies, 53, 24 octobre 2011. Version électronique : [lien]

“L’Homo Balkanicus en contexte migratoire. Un modèle d’identification à défendre ou à rejeter ?”, Civilisations, 60, 2, 2012, p.103-118.

“Pèlerinages entre la Grèce et la Russie : jeux de pouvoirs et recompositions du christianisme orthodoxe”, Slavica Occitania (numéro thématique intitulé Pèlerinages en Eurasie et au-delà), vol.36, 2013, p.233-256.

“Restaurants grecs et turcs à Bruxelles. Concurrence ou émulation ?”, Ethnologie Française (numéro thématique intitulé Restaurants en ville), 2014-1, p.115-124.


Contributions à des ouvrages collectifs :

“Le pape à Athènes : frontières floues entre politique et religion”, publié en version électronique : [lien]

“Vendredi Saint en Grèce : les multiples facettes de l’appropriation d’un rituel”, in Monuments et décors de la Semaine Sainte en Méditerranée : arts, rituels, liturgies, édité par Marlène Albert-Llorca, Christine Aribaud, Julien Lugand et Jean-Bernard Mathon, Toulouse, Éditions Méridiennes, Framespa, 2009, p.335-346.

“The Virgin between Orthodox and Catholics: religious mediations on Tinos”, in Religion and boundaries. Studies from the Balkans, Eastern Europe and Turkey, édité par Galia Valtchinova, Istanbul, The Isis Press, 2010, p.97-117.

“An Innovative Local Orthodox Model of Governance? The Shrine of Evangelistria on the Island of Tinos”, in Innovation in the Christian Orthodox Tradition? The Question of Change in Greek Orthodox Thought and Practice, édité par Trine Stauning Willert et Lina Molokotos-Liederman, Aldershot, Ashgate, 2012, p.163-180.

“Relations de travail dans les commerces grecs à Bruxelles : une ‘mise en ordre’ des rapports sociaux”, in La diversité culturelle dans les PME. Accès au travail et valorisation des ressources, édité par Alaty Manço et Christine Barras, Paris, L’Harmattan, 2013, p.203-223.

“De la cohabitation à l’exil : jeux de mémoire à travers les icônes grecques”, in Quand la violence déplace: mémoires et migrations forcées depuis et vers la Turquie, édité par François Rollan, Pessac, Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2013, p.119-141.


__________________________________________________________________

Retour à la liste des membres associés: [lien]
__________________________________________________________________



 


  - Mentions légales | contact -